- British sales: GO!

 

 

Les soldes commencent dans moins d’une semaine?

 

Chez nous peut-être, mais chez nos amis d’Outre-Manche, c’est déjà bien enclenché!

 

Chez Urban Outfitters UK, j’aime autant vous dire que les prix fondent déjà comme neige au soleil et qu’il va falloir se dépêcher de remplir son petit panier si on veut mettre la main sur de la pièce griffée et bradée!

 

Trêve de blabla, place à ma petite sélection, loin d’être exhaustive, tellement les bons plans sont nombreux et les pièces soldées jolies.

 

A vos CB, prêtes, partez!

 

Robe Vanessa Bruno: 79,99£ au lieu de 125

 

 Robe tee shirt Antipodium: 39£ au lieu de 85

 

Robe See by Chloé: 79£ au lieu de 224 

 

Robe Vanessa Bruno: 99£ au lieu de 224 

 

 

Robe bustier Twenty 8 Twelve:  149£ au lieu de 282

 

 Short Twenty 8 Twelve: 39£ au lieu de 78

 Sandales Paul & Joe sister: 49£ au lieu de 79

 Bottes tongues (hihihihi) Les prairies de Paris, 99£ au lieu de 195

 

 

 

Collier lunettes: Tatty Devine: 17£ au lieu de 32.

 

La première qui me demande de lui faire les conversions sera bannie, foi de Punky! :) 

 

 

- La carotte qui rend vraiment aimable

 

Lorsque j’ai reçu le fameux email de LALALA Productions qui me proposait de participer à LA MODE LA MODE LA MODE, j’ai d’abord fait un double infarctus puis je me suis rapidement demandé « WHAT THE HELL AM I GOING TO WEAR??? »

 

Oui, lorsque je panique, je parle anglais, ça ne s’explique pas, c’est un fait avéré.

 

Evidemment, on a beau avoir un dressing plutôt fourni, la première chose qui vient à l’esprit est qu’on n’a STRICTEMENT, mais alors STRICTEMENT RIEN À SE METTRE. 

 

Donc on se dit qu’on va plutôt bosser son sujet (les combinaisons, en l’occurence) et qu’on se creusera le micro cerveau plus tard.

 

 

Et c’est justement en révisant les défilés automne-hiver 2008/2009 que j’ai eu l’illumination divine.

 

Enfin, plutôt un semblant d’idée pas trop nulle serait une expression plus proche de la réalité.

 

Stefano et Marc sont d’accord sur un point crucial pour l’hiver prochain: « du pantalon taille haute, à pinces, large et court tu porteras. » 

 

 

 

 

Et c’est en admirant ces silhouettes YSL et Louis Vuitton que je me suis souvenue d’un pantalon que j’ai acheté il y a quelques mois mais qui n’avait pas encore trouvé grâce à mes yeux.

 

Mon idée d’association sera donc celle-ci:

 

  Ici le pantalon est porté avec une simple marinière (H&M) et mes Gladiators (Asos).

 

 

 

Pour l’émission, j’ai ajouté le gilet Zara à sequins.

 

Résultat: cette pièce au nom de légume orange, si improbable sur le papier (pantalon « carotte ») m’a valu nombre de compliments, aussi bien de la part de mes copines (Bali, Marie et Rosalie, les fashion expertes) que de mon entourage nettement moins modeux.

 

Et moi dans tout ça?

 

Je l’adore, il est ultra facile à vivre, d’un confort absolu, ses pinces le rendent chic et associé à un simple V-Neck blanc (GAP) et une paire de peep toe (Les prairies de Paris) , il fait bien la blague le petit.

 

 

 

 

Si je vous dit en plus qu’il ne coûte que 29,90€ et que je l’ai déniché par hasard sur le site de La Redoute… 

- Ainsi m’a parlé Zara, sans Nietzsche ni Thoustra

 

La route est longue, mine de rien, entre ma sortie de chez le coiffeur et mon appartement.

A peine quelques minutes de marche, ok, mais un passage plus que semé d’embûches ou plutôt de tentations diverses et variées.

 

Je croise du H&M, Zara, Printemps et j’en passe mais pas forcément des meilleurs, je vous rappelle qu’on est en province, pas sur la 5th Avenue.

 

Pourquoi je me suis jetée sans même m’en apercevoir telle une damnée chez Zara alors que je n’avais que 3 minutes devant moi?

 

Tout simplement car ma tenue pour le mariage de ma soeur quelques minuscules heures plus tard avait un sérieux handicap.

Les chaussures, non, vous ne rêvez pas.

 

J’avais pensé mettre mes fameuses Gladiator so Carrie, elles allaient parfaitement avec ma robe, on est bien d’accord.

 

Ca ajoutait un côté un peu plus « dur » aux tons pastels et à la soie évanescente de ma tenue, ce qui n’était pas pour me déplaire.

Point trop de romantisme pour votre Punky sous peine d’une indigestion de guimauve. 

 

Mais sérieusement, peut-on caresser l’espoir de passer une dizaine d’heures tranquillement perchée sur 11 cms, aussi confortable que soit la paire de chaussures en question?

Non, non, non. 

 

Une jolie brunette chaussée divinement et croisée dans la rue avant mon entrée chez le coiffeur m’a rappelé que Zara faisait de très jolies spartiates au talon plus qu’envisageable, confortable et pas si haut.

 

Arrivée chez Zara, je dois me rendre à l’évidence, point de 38 de ladite paire.

 

Et là, mon oeil bifurque et tombe sur des sandales qui me paraissent remplir plutôt parfaitement leur rôle de sauveteuses de petons.

 

Talon bois pas trop haut d’inspiration très Chloé, un cuir entre le taupe et le marron d’un confort et d’une douceur absolus, quelques clous-clous qui insuflent la juste dose rock indispensable à la tenue et zou, on a la paire qui fait l’affaire!

 

 

 

 

La bonne nouvelle c’est qu’elles me permettront également de porter ma pochette à franges que je n’aurais pu assortir à mes Gladiator (sous peine de dépassement du nombre de couleurs différentes autorisé sur la même personne lors d’une cérémonie).

 

 

 

 

L’autre bonne nouvelle c’est qu’elles me plaisent énormément et que c’est plutôt bien d’avoir dans son shoesing une paire confort et jolie à la fois, même s’il déborde…

 

Le mariage? Superbement bien déroulé, la tradition a été largement respectée, la mariée était, de très loin, la plus belle de toutes, talonnée de près (et de haut, pour une fois!)  par sa maman, plutôt pas mal non plus dans son genre.

 

Je posterai des photos des tenues sur modepass dès que je les récupèrerai, je vous le promets. 

 

Robe: Antik Batik

Chaussures et pochette: Zara