- Accessoires mais indispensables

fuerteshop5.jpg

 

 

Je sais parfaitement ce que vous pensez.

 

Vous vous dites « Punky, elle nous avait fait miroiter un shopping rutilant de nouveauté et que nous sert-elle?

Un jean large, pour changer, un tee-shirt blanc fatigué, une ceinture cloutée déjà mirée chez sa Lulu préférée et un collier doré?

Rem-bour-sez! » 

 

Je vous dis tout-de-go, you’re damn right ladies!

 

Je n’ai pas innové, j’ai juste investi dans du basique saupoudré de quelques accessoires forts pour un look plus marqué.

 

fuerteshop6.jpg
 
fuerteshop7.jpg

 

 

 

Le jean large, j’aurais pu l’acheter en France, on est d’accord.

C’est un nouveau modèle H&M, taille haute, un pli au milieu de la jambe comme j’aime et un délavage particulièrement réussi.

 

Pourquoi l’avoir acheté là-bas?

 

Parce qu’il coûtait 29,90 € soit 10 de moins que chez nous, une bonne raison de ne pas attendre plus longtemps pour investir (et risquer qu’il me passe sous le nez). 

 

La ceinture Zara cloutée et le collier Massimo Dutti ancré, même combat?  J’aurais tout aussi bien pu mettre la main dessus ailleurs que là-bas?

 

fuerteshop4.jpg

 

fuerteshop3.jpg

 

Respectivement soldés à 9,90€ et 6,90€, ça vous en dit un peu plus sur mon choix? 

 

Pour la suite, ça sera pour la prochaine fois.

 

J’ai une anecdote liée à un de mes achats en terre Canarie que je ne peux pas ne pas vous livrer.

 

Et celle-là, croyez-moi, mérite bien un billet entier! 

 

PS: Les Prairies de Paris, Maje, Steve Madden, c’est par ici! 

 

 

- Presque back mais pas tout à fait

fuerte5.jpg

 

Ola chicas*!

 

Votre Punka est revenue de Fuerteventura, le paìs* du cactus et de l’Aloe Vera!

 

fuerte6.jpg
 
fuerte4.jpg
 
fuerte3.jpg

 
fuerte7.jpg

 

 

 

 

Bon ok, y’avait aussi du soleil et des nanas, des pueblos* qu’on aurait dit mexicanos, ainsi que malheureusement, comme sur toute parcelle de terre espagnole qui se respecte, des Oreo banadas* et des Zara*

 

Que voulez-vous, on ne se refait pas, j’ai bouquiné, lézardé, grignoté, visité… et un peu shoppé, je l’admets.

 

Moi, cause perdue?

No lo sé*. 

 

Des photos de mon shopping Fuerteventurais?

 

 

Ok, je vous prévois ça dans la foulée. 

 

Des baisers mes beautés!  

 

 

* la traduction de quelques petites espagnoleries:

 

1* salut les filles

2* pays

3* villages 

4* Oreo Banadas: une tuerie de gâteau qui devrait être interdite à la vente sur un lieu où on est sensée porter un bikini!

5* notre ami ibère

6* Je ne le sais pas

 

Voilà, voilà! 

 

 

- A.V l’accent marseillais

av1.jpg
 
av7.jpg

 

 

Foncez, si ça n’est pas encore fait, sur le site de nos marseillais préférés!

Lesquels?

 

American Vintage, les ricains du sud de notre contrée.

 

Pourquoi faut-il se ruer sur leur e-boutique??

 

Tout leur stock est passé à 50% de réduction.

Louper cela? Hors de question.

 

Je suis défintivement complètement accro à leurs cotons délavés aux tons doux et passés. 

 

En voici une petite sélection, loin d’être exhaustive sinon tout le site y passait. 

 

av1.jpg
 
av2.JPG
 
av3.jpg
 
av5.jpg
 
Moi ce sont les débardeurs que j’ai mis dans mon petit panier.
 
av3.jpg
  

 

 
 
Je ne les lâche plus, même portés seuls, sans aucun autre artifice.
 
 
Sous mes blouses trop transparentes, mes combishorts que j’aime porter ouverts, c’est une seconde peau dont je ne saurais plus me passer. 
 
 
Sur ce, je vous laisse foncer sur leur e-boutique déjà presque totalement dévalisée! 
 
 
 
PS: Ceci est un billet enregistré avant mon départ, je ne sais pas encore si j’aurai de la wifi à Fuerte! :)