- God save the queen (of sales)

On a beau dire, on a beau faire, c’est en angleterre qu’on fait de bonnes affaires!

Chez qui? Urban Outfitter (outfittère?)

C’est la fin des mid-season sales, mes chères et ils assurent leur mère, chez l’outfitter d’angleterre!

Point trop de mauvaises rimes vulgaires, juste un conseil, comme le ferait une mère, et une petite sélection, pas si légère, de quelques pièces, pas trop mémères…

Qu’est ce qu’on dit?

On dit ci-mer!

cape.jpg

La cape de l’hiver, à réchauffer avec de longs gants: 49£ au lieu de 80.

robenoire.jpg

Une jolie robe noire, pour les fêtes ou faire la fête, à ce prix on ne se prend pas la tête: 39£ au lieu de 65.

robebleue.jpg

A ce prix, je m’en sers même comme chemise de nuit: 4,99£ au lieu de 55.

giletgris.jpg

Le gilet grisé à ceinturer pour faire sa branchée: 34,99£ au lieu de 48.

giletnoir.jpg

Si toi aussi il n’y a que maille qui t’aille: 34,99£ au lieu de 48.

pants.jpg

Si l’envie de rebouler te fait soudainement un appel du pied, ce pantalon plutôt chic tu pourrais détourner: 19,99£ au lieu de 48.

roberayee.jpg

Ohé, ohé matelot, mets vite des collants si tu veux avoir chaud: 9,99£ au lieu de 40.

vanessa.jpg

Le meilleur pour la fin, pour que tu ne restes pas sur ta faim, une robe Vanessa Bruno à ce prix là, ça ne mange pas de pain: 79,99£ au lieu de 172.

- Punky les bons tuyaux

Un petit méli mélo « punkyesque » de week-end avec une sélection de pièces de grandes marques à prix sacrifiés!

Yoox, vous savez, un des doyens de la vente en ligne de vêtements griffés à prix soldés?

Ils font une énorme « sample sale », une braderie sur un nombre incalculable d’articles de marques assez prestigieuses: de Balenciaga à Viktor & Rolf, en passant par Isabel Marant et Les prairies de Paris. En clair, en fouillant bien il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses!

Et surtout, avec un peu d’imagination, on oublie les mises en scènes et les accessoirisations pauvrissimes du site (qui donnent tout sauf envie, pas mal quand on veut vendre!!!) et on s’invente un petit look sympa en détournant légèrement les pièces, en les adaptant à son look.

C’est parti!

derek.jpg

derekback.jpg

Veste noire Derek Lam, 92€. A porter manches retroussées légèrement (reboulées?) et ouverte, sur un tee shirt blanc V neck tout simple et un jean.

giuseppe.jpg

Sac en cuir Giuseppe Zanotti, 74€, à porter avec une tenue casual (jean/veste, robe/grosse veste en maille) pour casser l’effet trop dadame du sac.

les-prairies1.jpg

Le petit gilet en maille et lurex Les prairies de Paris, 35€, à porter sur n’importe quelle blouse pour la structurer légèrement tout en gardant l’effet cool, ou encore sur une robe ample pour lui donner un peu plus de caractère. Un foulard en plus? Of course, on est dans le look bohème décontracté.

epice.jpg

Foulard Epice, 30€, dans un esprit très Tsumori Chisato avec ses pois, à porter pour réveiller n’importe quelle tenue un peu terne et triste noire, grise, navy…

isabel.jpg

Veste esprit militaire Isabel Marant Etoile, 44€, absolument géniale car tout à fait dans l’esprit de ce qui va se faire chez Isabel pour le printemps 2008, à associer avec un keffieh Marant* et un pantalon juste reboulé* comme il se doit!

prairies2.jpg

Robe Djellaba Les Prairies de Paris, 99€, grise clair en satin et gaze, à porter cette hiver réchauffée par un gros gilet en maille, des collants opaques et des sandales compensées ou à plateaux. Avec des bottes? Bien sûr, aucun souci. Mais le côté collants opaques+sandales peut être vraiment sympa avec cette robe plutôt sobre et simple. Ceinturée? Oh oui aussi!

vr3.jpg

La petite chemise à plastron « chamboulé », marque de fabrique évidente de Viktor&Rolf, 74€. Parfaite rentrée dans un jean large ou un pantalon chic taille haute. Pantalon reboulé? Pour celles qui se sentent d’humeur reboulante, moi je dis YES.

*Rebouler: il faut que je vous réexplique ce terme? Vraiment?

- COSitas nuevas

imgp0321.jpg
imgp0322.jpg

On ne se refait pas. C’est un fait.

Parce que même quand je pars en goguette à Bruxelles avec la ferme intention de ne rien acheter, parce que je n’ai envie ni besoin de quoi que ce soit spécialement, je craque quand même.

Circonstances atténuantes:

– J’étais accompagnée de mon baromètre des tendances, la parfaite conseillère en qui j’ai une confiance absolument aveugle. Je sais qu’avec elle, je ne peux pas acheter n’importe quoi sur un coup de tête, que si elle valide mon panier je serai dans le vrai. Bref: un prénom, Rosalie. Oui, ma fashion buddy. L’oeil de lynx de la blogo.

– J’avais tout de même besoin d’une petite chose. J’étais en pleine fashion perplexité devant l’offre plus que pauvre en matière de manteaux pour cet hiver.

A part les manteaux dans un esprit paletot ou babydoll et la tuerie de manteau boule Isabel Marant qui coûte 7 bras, 12 jambes et 23 reins, pas de juste milieu.

Rien de rien.

Rien ne me plaisait en tout cas et ça n’est pas faute d’avoir écumé les enseignes suédoises, espagnoles mais également nos petits créateurs français etc. (à part Isabel, oui, je sais.)

C’est pourquoi en arrivant chez COS, j’avais le radar allumé, mais sans forcément l’avoir déployé aussi haut que d’habitude, ne m’attendant pas à quoi que ce soit de particulier.

I was wrong.

Primo, j’ai trouvé mon manteau (parfait de simplicité et de sobriété avec les petits détails du col « multi-fonctions » qui lui confèrent un côté très créateur, sa couleur navy qui me ravit, son côté cool et chic à la fois qui me permet de le porter avec tout, robes ou jeans larges etc).

Quelques exemples:

imgp0348.jpg

Porté avec le col défait

imgp0350.jpg

Avec le col noué

imgp0339.jpg

Avec une grosse écharpe en laine et lurex frangée Sandro

imgp0357.jpg

Avec le foulard en laine Zara. Oui, je viens d’apprendre que Kurt Cobain est réellement mort et qu’il ne vit pas sur une île avec Elvis et Jim Morrison. Ca fait mal, regardez ma tête.

Secondo, j’ai eu un coup de coeur énorme pour une robe qui se révèle d’un potentiel assez évident (selon moi en tout cas).

Pourquoi?

C’est une robe caméléon.
Elle peut être portée à la cool (à la bien?) en journée, avec l’accessoirisation habituelle: foulard Zara, bottes fatiguées mais adorées Comptoir des cotonniers, sautoir COS et bracelet en bois H&M, sac vintage.

imgp0290.jpg

Ceinturée pour marquer la limitation entre la partie chemise et la partie jupe boule avec une ceinture fine Zara et quelques touches de jaune pour lui donner du pep’s: sandales compensées Topshop, pochette YSL vintage.

imgp0312.jpg

Version sobre et chic, pour le soir, avec les sandales vernies à plateau Barbara Bui et la pochette matelassée Berschka.

imgp0299.jpg

L’autre bon côté: elle est d’un confort absolu. Et pour l’abonnée aux jeans que je suis, le confort d’une robe fait toute la différence.

Autre acquisition judicieuse: ce joli top navy, simple mais avec les détails du plissé et de l’effet fausse cravate qui me plaisent énormément.

25€, c’est plutôt un bon rapport qualité prix, comme tout ce qui se trouve chez COS en général.

imgp0327.jpg
Top COS, jean large Uniqlo, sandales Topshop, chaussettes H&M et sac Chantal Clément.

Voilà, tout ceci multi validé par ma Rosalie, impossible de ne pas craquer.

Un shopping comme j’aime, fait de pièces simplement jolies et faciles à porter, à des prix plus que corrects et une qualité irréprochable.

Décidément, COS devient une de mes enseignes incontournables.

Vivement qu’il débarque à Paris!