- En mode Punky b: c’est parti!

 

 

Enfin! Elle est en ligne!

Quoi?

Ma petite émission web dans laquelle, grosse surprise: je vous parle de… mode! 

 

J’ai la chance d’avoir été choisie pour animer un petit programme, hébergé sur le site de Dim, dans lequel je ferai des rencontres placées sous le signe de la mode et cela, une fois par trimestre.

 

Pour ce premier numéro:

 

je vais décortiquer le dressing d’une journaliste mode

 

je vais « fripper » avec les stylistes de Circus&Co

 

et pour finir, je vais à la rencontre de « The Shoppings », un groupe qui mêle mode et musique plutôt bien.

 

Voilà, ce premier numéro a été tourné il y a déjà un moment, il « sent un peu l’hiver » mais promis, le deuxième numéro arrivera très rapidement!

 

En attendant, j’espère que cette première émission vous plaira, je vous demande toute votre indugence, c’était ma première fois devant une caméra!  

 

Allez, je vais croiser les doigts et attendre avec impatience vos impressions!

 

Pour aller voir la vidéo et mes chroniques: cliquez ici !

- L’envers d’Anvers

 

Le week-end belge fût bon, très bon même et pour une foultitude de raisons.

 

Par contre, point de digression dans la mesure du possible aujourd’hui.

Nous sommes toujours et encore ici pour parler de mode, honorons donc notre parole!

 

Je m’étais investie d’une « mission repérages » chez Urban Outfitters, pour renseigner éventuellement celles qui souhaitaient connaître mon opinion sur certaines pièces de leur collection en vrai, histoire de juger de la qualité et de la coupe.

Une seule vraie déception sur place: les sandales plates à franges.

La qualité est cheapissime. Même si le prix n’est pas excessivement élevé, il l’est déjà beaucoup trop par rapport à la qualité.

A oublier, c’est vraiment un mauvais plan.

 

Par contre, à part la veste aux manches retroussées que pas mal d’entre-vous aimaient et que je n’ai malheureusement pas croisée en boutique, tous les autres vêtements et accessoires se sont révélés être plutôt de bonnes surprises: qualité au rendez-vous, coupes tout à fait sympa, les jupettes à fleurs sont ultra jolies (il y en a plusieurs modèles, foncez, ils sont tous bien sans exception), le top en soie est très beau, le sac à franges me hante littéralement car j’ai tout bonnement oublié de le prendre en partant!

 

Oui, oublié!

 

Non, je ne pense pas qu’Alzheimer me guette encore de sitôt (quoi que…) mais j’ai complètement zappé ce que j’avais pu croiser auparavant dès que je suis arrivée au corner des robettes à fleurs.

 

Urban Outfitters produit une série de robes bustier avec différents motifs fleuris (quelques autres imprimés également mais la majorité des pièces est à fleurs). L’originalité de ces modèles est qu’ils sont tous coupés dans des tissus issus du recyclage de véritables tissus vintage.

L’idée est excellente:

-« Ecolo friendly » car on remet au goût du jour des tissus déjà produits il y a des années.

- On se retrouve avec une petite robe presque unique et originale dont le nombre de pièces avec le même imprimé est super limité (en général 2 ou 3 maxi par magasin).

 

Evidemment, j’ai eu un mal de chien à me décider sur le choix de l’imprimé: toutes les fleurettes étaient à croquer!

 

N’étant pas seule et mon bataillon de choc s’impatientant quelque peu dehors depuis un bon moment, j’ai opté pour ce joli modèle qui va être plus que rentabilisé, je le sens!

 

 

 

 

 

Du liberty chéri, une taille haute, des épaules dégagées, une robe très simple qui supportera de multiples accessorisations, je sais que je vais me régaler! 

 

Comment ça « et les chaussures? »

 

Quelles chaussures?

 

Ah… Celles-là…

 

 

Je ne vous en ai pas parlé? Vous êtes sûres?

 

Bon… On y reviendra alors… Peut-être… Un de ces jours… Si vous êtes très très très gentilles avec votre Punky… 

- Luella elle l’a (ou pas)

 

Qui n’a pas fantasmé pendant 27 jours consécutifs après avoir vu pour la première fois le défilé printemps été Luella 2008?

QUI?

Qu’il parle tout de suite ou se taise à jamais.

 

Dans mon cas ce fût un choc oculaire proche de l’aveuglement, tellemement l’intégralité du défilé m’a violemment marquée, obsédée, hantée même.

 

J’en rajoute des caisses? Parfaitement, c’est un peu ma signature, celle d’aujourd’hui en tout cas.

 

J’ai envie de vous faire partager mon enthousiasme débordant pour ce petit palliatif, trouvé en Suède comme presque tout placebo qui se respecte.

 

Beau, beau, beau le placebo, il est beau le placebo, il est beau le placebo.

 

De la drogue, moi? Non juste une petite blouse Luellisante à souhait trouvée au détour d’un portant dans notre temple de la cheaperie cool préféré.

 

Elles sont pas mignonettes ces petites fleurettes? Et les petits boutons noirs assortis au ruban du col?

 

 

 

 

Ca n’a pas l’air sorti tout droit de la cuisse de Luella Bartley ça, ou au moins de son mollet?

 

Bref, pour les fanas de Luella qui ne peuvent dépenser l’équivalent d’un bras dans l’achat d’une blouse, point besoin de trop de flouze car cette petite chose toute fleurie ne m’a coûté que 20 euros maxi.

 

Blouse H&M Divided: 19,90€