- Quand Zadig fume la moquette avec Voltaire…

chanvre1.jpg

Je ne suis pas une « femme à bijoux ». Loin s’en faut.
J’aime la fantaisie, je ne suis pas plus que cela branchée luxe, j’ai d’autres chats à fouetter que de passer mon salaire en diamants et autres rivières de pierres précieuses… C’est une question de goûts et de priorités, voilà tout.
Evidemment, je dirais difficilement non à la bague Pomellato de mes rêves mais ça reste pour l’instant de l’ordre du fantasme et je dors la nuit très facilement sans être une « diamonds’ best friend ».

J’ai pas mal de petites pièces sans prétention, souvent de qualité mais quelques babioles aussi.

s7300709.jpg

J’aime beaucoup les bijoux de Catherine Tisserant, Les Bijoux de Sophie, je craque de temps à autres sur d’autres pièces pour lesquelles j’ai un coup de coeur comme AIME récemment.

s7300706.jpg

Bref globalement, je suis plutôt pas classique et très ouverte à la fantaisie, même au kitsch car un peu de décallage ne fait jamais de mal.
Par contre, là, j’avoue, je ne comprends pas.

Zadig&Voltaire, c’est déjà moyennement ma tasse de thé.

J’ai apprécié quelques-unes de leurs pièces, comme pas mal d’entre-vous je suppose.

J’aimais leur côté rock clairement assumé, nettement moins leurs prix exhorbitants.

Mais je trouvais qu’il y avait une certaine « cohérence » dans leurs lignes. Pas de folie au niveau de la création mais de la cohérence. Point.

Par contre quand je suis tombée là-dessus, je me suis dit que chez Zadig, la moquette, elle doit servir à autre chose qu’à réchauffer les planchers.

chanvre2.jpg
Sérieusement, les feuilles de chanvre, innocemment appelées « Lotus » dans leur ligne de bijoux, ça vous évoque quoi?

Leurs peace&love, admettons, les pistolets strassés mouais bof mais alors là les feuilles de chanvre en pendentif, bracelets et même montres, j’ai l’impression de me retrouver à la fac entourée de révolutionnaires de cafèt’.

Moi je dis, à force de trop vouloir faire rock, on fait flop.

PS: Ceci n’est pas un message anti chanvre ou quoi que ce soit d’autre (très loin de là), c’est juste une incompréhesion face à des choix tout simplement esthétiques.

- Punk’idées de looks pour les Fêtes #1

s7300671.jpg

Je ne suis pas une « Party Girl ».

Du tout.

J’aime faire la fête avec mes amis, ça c’est certain, mais je ne suis pas trop du genre à sortir comme une malade et écumer toutes les soirées branchouilles possibles.

Ca m’ennuie rapidement et je ne me sens pas trop dans mon élément.

Je ne suis pas du genre non plus à acheter une tenue spécialement pour une occasion.

Ca m’arrive, surtout quand je suis en manque d’inspiration ou que les délais sont si courts que je n’ai pas envie de me retourner le cerveau pour concocter un look « ad hoc » home made.
Mais je pars du principe qu’on a toutes, dans notre dressing, si on veut bien s’en donner un minimum la peine, largement de quoi s’habiller parfaitement pour n’importe quelle circonstance.

Il suffit de savoir mixer et surtout, d’en avoir envie.

Tout cela pour vous dire que les fêtes de fin d’année, va bien falloir y passer.

Et même si c’est complètement ridicule selon moi de se mettre totalement sur son 31 pour l’occasion (faudrait pas non plus qu’on puisse être confondue avec le sapin), un minimum de recherche pour sa tenue est plutôt bienvenue.

J’ai donc décidé d’aller piocher dans mon dressing et de me concocter plusieurs tenues envisageables pour les futures soirées de cette fin d’année 2007.

Je vous proposerai régulièrement jusqu’au 31 décembre, de nouvelles propositions de Punk’idées de looks.

Le principe c’est de pouvoir vous inspirer (dans le cas où cela vous plaît) et de reproduire avec vos propres vêtements les tenues que je vous concocte.

Vous pouvez également me donner votre avis sur mes propositions en me disant ce qui, selon vous, me correspond le plus pour m’aider à choisir.

Ca vous parle cette idée de série de billets?

On commence aujourd’hui avec 2 tenues.

La première est un recyclage nécessaire de ma magnifique robe Véronique Branquinho mauve en lurex, que je n’ai toujours pas pu porter. Un crime contre la mode que de laisser dormir cette robe qui me plaît tant au fond de mon dressing.

Le souci: calmer le brillant du lurex en la rendant plus casual tout en restant chic. Mais cette tenue doit tout de même passer l’épreuve de la tenue de fête!

s7300665.jpg

s7300669.jpg

Voici mon idée: lui associer un petit blouson en cuir mat (Isabel Marant Etoile) et un foulard violet et lurex pour rester complètement dans les tons de la robe et la rendre moins bling bling tout en restant chic. Un collant opaque noir, mes low boots noires Gaspard Yurkievich et une petite pochette New Look et le tour est joué.

La deuxième tenue est assemblée autour d’une veste type smocking (qui peut être n’importe quelle veste de tailleur noire) dont on va retrousser les manches pour le côté rock, à laquelle on va associer une mini jupe boule noire toute simple (COS), une petite blouse écrue type vintage (H&M), des collants opaques noirs (aident à rendre chic n’importe quelle tenue), un sautoir (les Bijoux de Sophie), une pochette (ici vintage) de préférence colorée pour relever le tout et une paire de low boots pour accentuer le côté rock.

s7300633.jpg

s7300637.jpg

Look très facile à reproduire, la jupe boule n’est pas indispensable, n’importe quelle mini jupe fera l’affaire.

Des photos des tenues portées la prochaine fois, promis.

Ca vous parle cette rubrique?

- Bio(wo)man

s7300620.jpg

Vous avouerez aisément que vous êtes abasourdi(e)s par tant de créativité photographique… Que voulez-vous, je n’y peux rien, j’ai un don pour ces choses là, je ne peux pas l’expliquer…

Trève de mauvaise plaisanterie, je vous en fait une autre, de de petite blaguounette aujourd’hui!

Non, vous ne rêvez pas, je vous parle de beauté! Ca m’arrive environ une fois tous les 6 mois, mais ça m’arrive.

Et il faut savoir que quand je me risque à parler d’un produit, c’est que vraiment j’ai LE coup de coeur. Sinon ça m’ennuie donc aucun intérêt.

Lorsque Marie m’a offert ce petit flacon, j’ai tout de suite été partagée entre ma joie d’avoir un cadeau (je suis une enfant de 3 ans, j’adore les cadeaux) et ma perplexité devant ce qui me paraissait être un produit dont je n’aurai aucune utilité: de l’huile pour le visage. Et pourquoi pas du beurre pour les cheveux tant qu’on y est? (comment ça, ça existe?)

La vérité vraie, c’est que je suis une incorrigible paresseuse. Le moins j’en fais, le mieux je me porte.

Le souci, c’est qu’à mon (grand) âge, le moins j’en fais, le pire c’est.

Et en hiver, autant dire que la peau, elle en prend un sacré coup.

Donc comme qui ne tente rien n’a rien (tout vient à point à qui sait attendre, un de perdu dix de retrouvés et que sais-je encore comme expression à la mord moi le noeudnoeud), j’ai décidé de donner une chance au produit.

Et grand bien m’en a pris! Cette huile est absolument divine.

Je la mélange matin et soir à ma crème et elle booste littéralement ses effets. Elle ne laisse pas de film gras sur le visage, pénètre très rapidement et depuis que je l’utilise, j’ai une peau velouté comme je n’avais pas eu depuis… quelques temps dirons-nous.

Le vrai plus: c’est bon pour la peau et en plus c’est bio! L’odeur est renversante et très peu de produit suffit à non seulement hydrater l’épiderme mais également apaiser les tiraillements tellement désagréables lorsqu’il fait froid.

Sa composition comprend de l’huile de fleur (tournesol), de l’huile de fruit (olive) et des extraits huileux de fruits (prune et cerise).
Je ne rentrerai pas plus dans les détails car je suis loin d’être une experte.

Tout ce que je peux vous garantir c’est que j’ai eu un vrai coup de foudre pour ce produit et que la paresseuse que je suis l’utilise ultra facilement 2 fois par jour.

Pour celles qui, comme moi, ont encore quelques petits cadeaux en retard à faire, pour environ 25€, vous ferez des heureuses.

Le BIOnheur assuré!

BIO Beauté by Nuxe, apaisant huile visage. En parapharmacie. 25€.