- Permanent guest-star?

c438c30025d9f36882f8909c92ea87b9.jpg

 

Demain, je prête les clés de mon blog à quelqu’un.

Quelqu’un que vous aimez, quelqu’un qui, je suis certaine, vous manque énormément.

Quelqu’un qui, il y a quelques mois, vous a dit précisément ces mots: « On se retrouvera, ailleurs, autrement, mieux. C’est promis. »

Ces mots n’étaient pas tombés dans l’oreille d’une sourde.  

A peine prononcés, je lui fais une proposition indécente.

Une tribune ici, quand elle veut, à la fréquence qui l’arrangera, une fois par semaine ou même une fois par mois, comme il lui plaira.

Elle est de suite tentée la bougresse, je savais qu’elle ne résisterait pas.

Quelques semaines plus tard, on tombe d’accord.

Elle part au ski et à son retour, elle postera son premier billet en terre Punky b. 

Ce jour arrive enfin, c’est demain! 

Sa rubrique s’intitulera « Les inavouables de…. » Elle vous y confessera ses trouvailles mode dans des lieux hautement improbables et de ce fait… inavouables!

Alors, avez-vous une petite idée de l’identité de mon invitée? 

- Tartan! Sors de ce corps!

06cf1d33dd4961657d57431a0093ff92.png

 

Je ne peux plus garder cela pour moi.

J’ai une révélation fracassante à vous faire.

D’ailleurs, je ne suis pas certaine d’être la seule à « être de ceux là ». A « en être » même, comme on dit dans le milieu.

Je fais partie d’une secte un peu particulière.

En effet, je suis une adepte du Tartanisme. 

Mais qu’est-ce donc là que le Tartanisme?

C’est tout simplement la secte des adoratrices du Tartan.

Vous savez, cet imprimé si cher aux écossais, que nous portions en kilt lorsque nous étions enfants.

J’aime autant vous dire, en tant que spécialiste et fervente pratiquante depuis des lustres, que chez les Tartanistes, il vaut mieux se tenir à carreaux.

C’est le moins que l’on puisse dire. 

On a des règles très strictes qu’il vaut mieux suivre à la lettre. 

Lorsque l’on tombe sur du Tartan qui vaut le détour, entre Tartanistes, on se file les tuyaux. C’est un peu une grande famille… 

Et comme je ne suis pas du genre à vous laisser sur le carreau et que je suppose qu’il y a forcément des Tartanistes parmi vous, j’ai décidé de vous en faire une petite sélection, exclusivement réalisée chez nos amis les Britons qui, en matière de Tartan, sont plutôt les champions.

9cdd0d11f7f322284baed6064e1034e0.png

Robe chemise Tartan, à laquelle j’enlèverais la ceinture en tissu pour la remplacer par une jolie ceinture vintage en cuir fauve ou marron. 42£, Urban Outfitters

257033ad4f61a73d792dd2c203073a0a.png

Chemise pas si Tartan mais loin d’être tarte, Urban Outfitters, 32£.

e86d4033f0409d1c2c36e143a00ba260.png

Nettement plus en provenance du Far West que du pays de la cornemuse, chemise Urban Outfitters, 35£.

15e4770f60c93f82c5effd2218a019a0.png

Et un modèle en soldes, histoire de tenir mon rang de divulgueuse de bons plans: robe chemise Tartan: 19,95 au lieu de 45£, toujours chez Urban, tout simplement.

Alors Urban Outfittons, Rosbeefons et surtout, Tartanisons! Il n’est néanmoins pas nécessaire de finir le shopping par un ragoût de panse de mouton.

PS: Tartan, lorsque tu te décideras à sortir de ce corps, profites-en pour embarquer Jean Roucas, par la même occasion.

 

 

 

- La Shoesolution

e31b7155ba64f41f14cd2b33c2eeed54.jpg

 

Qu’est-ce que vous m’avez fait rire!

Vous m’avez tout fait dans vos réponses et j’avoue que même dans celles qui paraissaient les plus farfelues, il y avait parfois un peu voire beaucoup de vrai! 

La solution c’est Cily qui s’en est approché la première, mais elle avait des infos que d’autres n’avaient pas, dont une confession de ma folie furieuse de chaussures achetées… ces 2 derniers mois!

Oui toutes les paires présentes ont été achetées en décembre et janvier.  

D’ailleurs, c’est pour cela, comme certaines l’avaient constaté, que manquaient sur la photo:

- Mes bottes plates

- Mes escarpins Isabel Marant

- Mes sandales compensées jaunes Topshop

- Mes bottes fauves vintage

Ces chaussures avaient été achetées certes à l’automne, mais avant décembre. Donc hors compétition.

Le pire?

- 6 paires ont été achetées en même pas une semaine. 

- 4 paires sont des Richelieus dont 3 paires achetées à quelques jours d’écart.

- 3 paires de boots achetées en 3 jours également.

- 7 paires n’ont encore jamais été portées vraiment (en dehors de chez moi!)

- 2 paires sont arrivées seulement hier (dont une dont je vais copieusement vous abreuver lors de mes prochaines punk’idées de looks) 

- 1 paire est en cours d’acheminement et n’a pas encore rejoint ses futures colocataires. 

Voilà, je crois que j’avais besoin d’une confession publique pour calmer mes ardeurs et me rendre compte de l’étendue des dégâts. 

Je vous fais la promesse solennelle que je n’achèterai plus une seule paire de chaussures pour les 2 prochains mois.

Et si je craque, vous êtes en droit de me molester, de rire de moi, ce qui est déjà certainement le cas vue l’étendue des dégâts!

Sur ce, je pars en shoes rehab, je pense qu’ils risquent d’adorer s’occuper de mon cas! 

Et surtout, je vous poste un article, un vrai. La shoesothérapie, c’est terminé!