- Bio(wo)man

s7300620.jpg

Vous avouerez aisément que vous êtes abasourdi(e)s par tant de créativité photographique… Que voulez-vous, je n’y peux rien, j’ai un don pour ces choses là, je ne peux pas l’expliquer…

Trève de mauvaise plaisanterie, je vous en fait une autre, de de petite blaguounette aujourd’hui!

Non, vous ne rêvez pas, je vous parle de beauté! Ca m’arrive environ une fois tous les 6 mois, mais ça m’arrive.

Et il faut savoir que quand je me risque à parler d’un produit, c’est que vraiment j’ai LE coup de coeur. Sinon ça m’ennuie donc aucun intérêt.

Lorsque Marie m’a offert ce petit flacon, j’ai tout de suite été partagée entre ma joie d’avoir un cadeau (je suis une enfant de 3 ans, j’adore les cadeaux) et ma perplexité devant ce qui me paraissait être un produit dont je n’aurai aucune utilité: de l’huile pour le visage. Et pourquoi pas du beurre pour les cheveux tant qu’on y est? (comment ça, ça existe?)

La vérité vraie, c’est que je suis une incorrigible paresseuse. Le moins j’en fais, le mieux je me porte.

Le souci, c’est qu’à mon (grand) âge, le moins j’en fais, le pire c’est.

Et en hiver, autant dire que la peau, elle en prend un sacré coup.

Donc comme qui ne tente rien n’a rien (tout vient à point à qui sait attendre, un de perdu dix de retrouvés et que sais-je encore comme expression à la mord moi le noeudnoeud), j’ai décidé de donner une chance au produit.

Et grand bien m’en a pris! Cette huile est absolument divine.

Je la mélange matin et soir à ma crème et elle booste littéralement ses effets. Elle ne laisse pas de film gras sur le visage, pénètre très rapidement et depuis que je l’utilise, j’ai une peau velouté comme je n’avais pas eu depuis… quelques temps dirons-nous.

Le vrai plus: c’est bon pour la peau et en plus c’est bio! L’odeur est renversante et très peu de produit suffit à non seulement hydrater l’épiderme mais également apaiser les tiraillements tellement désagréables lorsqu’il fait froid.

Sa composition comprend de l’huile de fleur (tournesol), de l’huile de fruit (olive) et des extraits huileux de fruits (prune et cerise).
Je ne rentrerai pas plus dans les détails car je suis loin d’être une experte.

Tout ce que je peux vous garantir c’est que j’ai eu un vrai coup de foudre pour ce produit et que la paresseuse que je suis l’utilise ultra facilement 2 fois par jour.

Pour celles qui, comme moi, ont encore quelques petits cadeaux en retard à faire, pour environ 25€, vous ferez des heureuses.

Le BIOnheur assuré!

BIO Beauté by Nuxe, apaisant huile visage. En parapharmacie. 25€.

- Punk’Ebay

3a68a1fa3663f13ff5475c07893.jpg

Une fois n’est pas coutume, je signale une petite vente éclair ebay de 3 jours car il y a quelques petites choses qui pourraient plaire à certaines d’entre-vous.

- Mon sac en cuir trouvé chez 1.2.3, très Zadig, que je vous avais présenté il y a quelques mois et qui avait plu à plusieurs filles (il était sold-out à Paris très rapidement). Jamais porté sauf pour un shooting.

s7300594_1.jpg

- Une paire de Camarguaises canon achetées sur Ebay mais qui ne sont pas à ma taille. Je suis écoeurée, elles étaient vraiment LA paire de camarguaises que je souhaitais avoir depuis des lustres… Tant pis, je continue à chercher! (d’ailleurs si l’une d’entre-vous en trouve une paire quelque part, en vrai 38, qu’elle me fasse signe!)

s7300602_1.jpg

- 2 très jolis tops en soie No Collection, les imprimés délicats sont très chouettes. Trop de vêtements tuent le vêtement: je ne les porte pas donc.. ZOU!

Voilà, juste pour info, pour celles que ça intéresserait. C’est ici.
Sur ce, je retourne à mes fournées de muffins olives noires/parmesan/jambon, votre Punky est aussi une cuisinière aguérie. Si, si, aguérie…

- COSing me, COSing you

Titre à chanter sur l’air d’Abba, « Knowing me, knowing you », parfaitement j’ai 82 ans, pourquoi?

Tout cela pour vous dire que dans la famille « l’occasion fait le larron » je demande la grand-mère, Punky b qu’elle s’appelle…

Pourquoi l’occasion fait-elle le larron?

Parce que lorsque ma Balibulle m’a demandé innocemment si ça me disait d’aller à Bruxelles chez COS, je me suis dit « Banco, depuis le temps qu’on m’en parle de ce fameux COS, autant aller vérifier si tout ce que l’on dit est bien vrai! »

Ok, mon speech pourrait être crédible auprès de quelqu’un qui ne me connaît pas du tout, non?

C’est la 427ème fois que j’y vais depuis l’ouverture, so what?

L’occasion fait le larron également car, par l’odeur COSienne alléchée, ma cliente adorée m’a chargé d’un nouveau personal shopping impromptu. Une raison de plus pour aller COSer, ne boudons pas notre plaisir!

Nous voici donc en route, destination « the place to COS » mais également « the place to frite », sinon c’est nettement moins drôle.

Et nettement moins gras, aussi.

Voici le résultat en images du personal shopping (réalisé pour un budget de 160 euros)

Petit aparte: comme la dernière fois, je précise que les vêtements achetés ne sont pas à ma taille et qu’ils rendront certainement beaucoup mieux sur ma cliente. Quoi que l’oversized: même pas peur! N’est-ce pas…

imgp0491.jpg

Chemise blanche sans col à plis plats COS (personal shopping), mini jupe en jean Vanessa Bruno, collants H&M, pochette New Look, low boots Gaspard Yurkievich.

imgp0495.jpg

Zoom sur les low boots

imgp0496.jpg

imgp0522_2.jpg

imgp0517.jpg

Top noir large elastique froncé sur le bas COS (personal shopping) porté sans et avec foulard, jean slim (et PAN) H&M et sautoir H&M homme, pochette (faux) croco vintage, boots Karine Arabian.

imgp0521.jpg

Zoom sur les boots repliées

imgp0539.jpg

Gros gilet en laine COS (personal shopping), top COS, jean slim H&M et boots Karine Arabian (dépliées).

imgp0540.jpg

Zoom sur le gilet

imgp0544.jpg

Zoom sur les boots dépliées.

Vous vous demandez certainement si vous ne rêvez pas. N’aurais-je rien pris pour moi?

Je vous rassure toute de suite.

j’ai craqué.

Light, une seule pièce mais j’ai craqué.

Par contre je suis dans l’impossibilité de vous montrer l’objet du délit pour l’instant.

Je suis d’ailleurs dans l’impossibilité de porter ce que j’ai acheté.

Pourquoi? Trop froid? Trop long? Pas assez…

Non, rien de tout cela.

L’hôtesse de caisse (l’hôtesse de COS?) a tout simplement oublié de m’enlever l’anti-vol. Super. La perfection.

Sur ce, je vous laisse, je dois aller acheter une tronçonneuse chez Jardiland.