- Rien que pour Rosemary

c35f37e15dd1a2bc1d90bb11ffedf9b2.jpg

Pour Rosemary et pour celles qui aiment les jolies plages pas tout à fait sauvages mais loin d’être prises d’assaut comme sur la côte d’azur, voici une minuscule partie de la plage de Soulac sur Mer où j’ai passé mes vacances.

C’est le coin des surfeurs (là où l’océan n’est donc pas le seul paysage à contempler!)

Sinon, non, vous ne rêvez pas, ma progéniture et moi-même relançons une sublime tendance trop longtemps mise de côté: le « cache-derrière »  ou le « cache-misère » dans mon cas.

Ca sera à coup sûr LA grosse tendance de la rentrée, vous ne pourrez pas dire que vous n’étiez pas au courant!

Non, non, ne me remerciez pas, je vous dois bien ça… Si, si…

- Ca pour une surprise, c’est une sacrée surprise!

9557f4a2a4c743cc5d3db655e5344313.jpg
784e157b809646ea19c7eb7cc76b65b7.jpg

Quand Fanny m’a envoyé un mail avec ces 2 photos en me disant « mais c’est toi ça!! », j’ai tout bonnement halluciné!

Ben oui, c’est moi! Au festival de la mode à Hyères en avril dernier.

Apparemment, ces photos ont été publiées dans le magazine officiel du Bread and Butter à Barcelone, le salon pro du prêt à porter « street wear ».

Je ne vais certainement pas jouer à la fille qui boude son plaisir: ça m’a hyper plu que mon look soit immortalisé dans un magazine.

Mais ce qui me plaît véritablement, c’est la démonstration évidente que le style n’est pas toujours une question d’argent: je porte une simple blouse jaune pâle à plastron Naf Naf et mon fameux jean large Miss Sixty d’il y a 5 ans! 

Comme quoi, tout est possible! 

Merci à Géraldine qui est à l’origine de cette photo! On a tellement rigolé pendant cette séance de pose improvisée au bord de la route! Que de bons souvenirs ce Hyères 2007 décidément… 

- Punky B…alenciaga

14b4cc0da624c62e0cda91797a40ceb3.jpg

Comment dire… Il y a certaines choses dont je préfère ne pas parler.
Parcequ’elles me font trop « mal », m’obsèdent trop, occupent mon subconscient fashion à longueur de journées, de semaines, de mois, d’années…
OK, j’en fais un peu des tonnes là, mais on n’est vraiment pas loin de la vérité.
Au summum de mon panthéon mode il y a Balenciaga.
Depuis des années.
Depuis 1997 d’ailleurs si mes souvenirs sont exacts.
Depuis lui en fait. Lui, le sublissime brun le plus doué de sa génération, j’ai nommé Nicolas Ghesquière.
Je suis subjuguée par ses collections, elles sont toujours plus réussies au fil des saisons, celle de l’automne-hiver 2007-2008 n’en est que la preuve irréfutable…

1b251ab4d5bcbbec9295cd8b355ca6ef.jpg

Tout cela pour vous dire que je place Balenciaga tellement haut dans mes priorités modesques que… j’ai craqué.
Hier.
En plein dilemne cornélien entre les Yurkievich et les Arabian j’ai finalement choisies les Balenciaga!

a03383537d87f86b4ff81fe319e3a790.jpg

J’ai complètement craqué sur leur côté rock adouci par le bleu-gris, les multiples sangles et le bois de la semelle n’arrivent pas à les rendre massives mais hautement sexy.
Bref, un coup de coeur total pour ce modèle qui a réussi à changer la donne en 3 secondes et me faire oublier les 3 autres paires en compétition.
Alors? Un bon investissement? Un achat déraisonné?
Ma première pièce Balenciaga en tout cas. Et certainement pas la dernière…
 
Photos 1 et 2: Balenciaga