- My very first lookbook

 

IMG_2029.jpg

 

Un peu stressant que de se dire que son job de la journée consiste à être le maître d’oeuvre lors d’un shooting de lookbook pour une marque de prêt-à-porter.

 

Pourquoi stressant?

 

Tout simplement parce que ce lookbook accompagnera la créatrice de la marque dans les différents salons de prêt à porter, lui servira de support pour vendre sa collection aux boutiques et de catalogue pour présenter à ses clientes actuelles et/ou futures sa vision de l’hiver 2010.

 

Petite pression donc, je l’avoue car peur évidemment de ne pas réussir à véhiculer l’esprit de la marque, de communiquer les mauvais messages, de trop appliquer mes codes personnels en matière de style et ne pas réussir à les mixer avec ceux que la créatrice avait en tête au moment de la réalisation de sa collection.

 

Et puis finalement, je confesse y avoir pris un plaisir sans précédent.

 

Il y a des jours comme ça, où même si les choses ont été prévues dans des délais plus courts que les jupettes de Britney, tout se goupille merveilleusement bien.

(suite…)

- Wide wide pants

 

IMG_2434.jpg
La sensation de disparaître dans un vêtement, c’est quelque chose qu’on avait légèrement oublié avec les slims!
Le retour des carrot pants l’année dernière, des sarouels et depuis plusieurs mois l’adoption par certaines du fameux boyfriend jean a remis le large sur le devant de la scène.

Et question confort, vous avouerez que c’est quand même un peu le pied.

(suite…)

- Cobaye de cheveux? Si je veux! (Amy, sors de ce corps!)

IMG_1590.jpg

Comme le disait très justement Anne-So hier, il y a de ces petits luxes qu’on peut difficilement refuser.
L’un de ces luxes est de se faire coiffer par des mains expertes, c’est l’un des petits plaisirs de la vie que j’ai beaucoup de mal à laisser passer.
Etant une paresseuse difficilement égalable voire rarement égalée, je suis plutôt du genre à bâcler tout ce qui concerne les « finitions » (esprits tordus passez votre chemin, merci!)
Et ça passe souvent par une coiffure, how to say that, difficilement identifiable en tant que telle.
En gros, je suis une adepte du « coiffé pas coiffé », en clair je me démèle les cheveux après le shampoing puis… plus rien jusqu’au prochain!
D’où ma joie à chaque fois que mon capital cheveux passe entre les doigts de fées des professionels de la coiffure, la vraie, celle qui, en quelques instants, vous transcende votre tignasse habituée à la jachère capillaire…

(suite…)