- Pour vous, lectrices, d’époustouflantes photos

Non, s’il vous plaît, ne me remerciez pas. Ca n’est vraiment pas la peine…

Vous savez que j’aime par dessus tout vous combler.

Et je SAIS qu’aujourd’hui je suis allée très loin. Loin dans la perfection. Des photos pareilles, ça fait un bout de temps que vous en attendiez ici.

Vous voici donc exaucées.

Ok, pardon pour les photos. Si je les publie quand même malgré leur qualité ultra médiocre, c’est parceque vous savez que j’aime illustrer mes propos.

Sauf que cette fois, l’illustration sera à la hauteur du texte: pitoyable!

2 choses ce soir:

Je suis allée essayer le jean large Sandro.

s73002612.jpg

???

C’est moi ou il est ultra court? Et je ne fais pas partie des grandes, loin de là! 150 euros pour un jean trop court pour 2 femmes sur 3 minimum, c’est une stratégie pour ne pas le vendre? C’est un cadeau que Sandro fait aux autres marques qui font du jean large cette saison? C’est un jean spécialement réservé au marché chinois? On m’explique?
Par contre, une excellente surprise chez Avant-Première, la petite marque sympathique et plutôt bon marché des Galeries Lafayette, pour celles qui n’ont pas encore trouvé leur PBC (petit blouson en cuir).

Pas envie d’un perfecto qui aura du mal à passer l’hiver 2008, pas forcément 400 euros à investir chez Maje ou Iro, envie d’un petit blouson en cuir tout doux, féminin grâce à ses petites fronces qui lui confèrent un petit look mi sage mi rock? Le blouson de chez Avant-Première risque de sérieusement vous plaire.

s73002632.jpg

s73002642.jpg

Ok, il faut une imagination débordante pour vous figurer à quel point ce blouson est joli, parfaitement bien coupé, tellement mes photos plombent totalement le modèle.

Par contre, allez jeter un petit oeil, vous m’en direz des nouvelles. Pour 159€, il tient plutôt bien ses promesses.
Sur ce, à demain pour de vraies photos avec mon vrai shopping du week-end.

- Série mode: casting

C’est reparti pour une nouvelle série mode à préparer!

Et comme j’ai pris l’habitude de le faire depuis quelques mois, j’aime avoir votre avis sur différents points du déroulement de la préparation.

Aujourd’hui, c’est le casting.

J’ai regardé les books et j’ai sélectionné 3 filles que je trouve vraiment jolies.

Je ne suis pas encore certaine des disponibilités et la date précise du shooting n’est pas encore définitivement arrêtée mais disons que le casting, lui, devient urgent!

Voici donc Alex, Aude et Liandra.

alex1.jpg

alex2.jpg

Alex

aude.jpg

aude2.jpg

Aude

liandra.jpg

liandra2.jpg

Liandra

Que pensez-vous de ma sélection? Avez-vous une petite préférence pour l’une d’entre-elles? Elles ont un peu le même style mais sont loin d’être des clones. Donc si votre coeur penche en la faveur de l’une ou de l’autre, dites-le!

En ce qui me concerne, je m’attelle à la partie « sélection de vêtements ».

Direction les visuels des collections hiver!

PS: Pour celles que ça intéresse, c’est également Ebay Day aujourd’hui. Je mettrai un lien vers ma page Ebay dès que j’aurai inséré les annonces. Je dis ça je ne dis rien…

- La platitude attitude

agravate_black-leather_zoom.jpg

agravate_rust-leather_zoom.jpg

Low boots plates Steve Madden: 129,95$

Le plat chez moi, c’est de naissance.

Et malheureusement, force est de constater qu’il s’est naturellement imposé à moi au fil des années.

Pendant l’adolescence, on regarde un peu ses copines et on se dit qu’il y a comme un truc qui manque chez soi.

Ne connaissant pas d’engrais spécial pour faire apparaître un quelconque dénivelé au niveau de mon poitrail, j’ai choisi de me faire une raison et d’adopter le plat comme un véritable art de vivre.

Tout ce speech pathétique pour vous expliquer que je m’amourache assez facilement de tout ce qui est plat.

N’y voyez pas forcément une quelconque forme d’égo trip poussé à l’extrême.

Non, mais le plat, ça me parle parceque ça me connaît!

Après les ballerines qui ont été, et sont encore, les grandes gagnantes de cette platitude attitude adoptée par les modeuses all over the world, après les bottes plates devenues Saint Graal depuis qu’Isabel a trouvé Marant* de nous faire baver avec ses sublimes et limandesques boots reconduites cette saison, il y a les low boots.

Oui, les low boots. « THE shoes to wear » en cette rentrée glaciale voire glaciaire.

Mais plates s’il vous plaît.
Et j’en cherche sans relâche depuis maintenant plusieurs mois.

Rien de rien dans les magasins. Soit il y a forcément un talon, soit elles sont Pocahontesques et multi frangées. J’aime plutôt ça moi, les franges. Mon surnom lycéen de « Squaw » n’est pas totalement usurpé. Mais j’avais envie d’autre chose.
D’où mon arrêt cardiaque quand je suis tombée sur elles.

Je pense que j’aurais pu dessiner ces « botties » tellement elles me correspondent.

La bonne forme, le plat de rigueur, une tige juste à la bonne hauteur, du cuir fauve ou noir, un look vintage irrésistible, un côté rock et doux à la fois.

Electrocardiogramme plat à leur simple vue, une réaction complètement raccord avec ma platitude attitude.

Maintenant un seul doute subsiste: le choix de la couleur. J’aime les 2. Je suis incapable de prendre une décision.

Un fashion point de vue à me prodiguer?

Sinon l’histoire va se terminer par l’adoption de faux jumeaux, botillons de leur état.

Choix qui conduirait sans conteste à la platitude attitude de mon compte bancaire.