- Blousy monday

 

 

 

Le week-end est fini, vous avez le blues du lundi?

 

Je vais vous en donner moi, des blouses du lundi!

 

Comme promis, quelques photos in situ de ma dernière monomaniaquerie en date: la liquettophilie ou blousomania, c’est comme il vous plaira.

 

Pourquoi tant d’amour pour une pièce qui peut sembler si basique?

 

Je vous propose de vous répondre en images.

 

Qui dit blouse ne dit pas forcément romantisme exacerbé, je préfère la mixer avec une chemise d’homme, une mini jupe en jean et des bottes indiennes pour un rendu plus grungy.

 

 

 

 

 Blouse Les chemins blancs, chemise d’homme A.P.C, jupe Vanessa Bruno, bottes Minnetonka, sautoir Isabel Marant et H&M

 

Envie de la mixer avec un blazer? Ca tombe bien, ces deux pièces cohabitent parfaitement. Une paire d’escarpins, une jupe courte et la blouse est la « cool touch » de cette tenue chic et simple à la fois.

 

 

Blouse Les chemins blancs, jupe Vanessa Bruno, blazer Et Vous, escarpins Isabel Marant, pochette vintage, sautoir H&M

 

Avec un jean large? Pas de souci, mais mieux vaut éviter le piège de la blouse trop large et longue qui va couvrir le haut des cuisses et alourdir la silhouette.

Aucun problème avec celle-ci qui est ample mais courte, la taille reste marquée, pas d’effet tonneau (ou pas trop!) et cerise sur le gâteau, le petit gilet en daim frangé qui finit de structurer le haut de la silhouette.

 

 

 

 

 

Blouse Circus & Co, débardeur Sandro, gilet en daim frangé vintage, jean large Uniqlo, sac frangé Zara, longue chaîne H&M.

 

La liquette vous ennuie? Vous la trouvez trop simple, elle ne titille pas votre libido fashion?

Moi c’est tout le contraire.

Je l’aime à peine accessoirisée, simplement accompagnée de mon éternelle paire de bottes indiennes, d’un sac trouvé en fripes et d’une longue chaîne dorée, elle fait déjà bien la blague, mon aimée.

 

 

 Robe liquette Circus & Co, long débardeur H&M Trend, bottes Minnetonka, sac vintage, longue chaîne H&M

 

Un joli foulard épicé, un perfecto marron désiré depuis bien longtemps, il n’en faut pas plus pour que la simple liquette prenne toute sa dimension et réussisse à littéralement me faire basculer du côté monomaniaque de la force.

 

D’elle, j’ai tous les jours envie.

 

 

 

 

Foulard Epice, perfecto Iro
 

 

PS: Un petit nettoyage de printemps est en cours et j’ajouterai d’autres jolies choses dans la journée. C’est ici que ça se passe.

 

 

- Mademoiselle chante les blouses

 

Soyez pas trop jalouuuuuuuses, mademoiselle boit (pas) de rouuuuuuuuuge, mademoiselle chantes les blouuuuuuuuuuuses.

 

Une note qui commence à un niveau aussi bas, avec une référence musicale qui fait véritablement frémir, je ne peux qu’aller plus hauuuuuuut, aller plus hauuuuuuuuut, n’est-ce pas?

 

Vive la chanson française!

 

Bon, trève de plaisanterie, attaquons le vif du sujet.

 

Une nouvelle monomaniaquerie s’est doucement installée, sans faire de remous, dans mes habitudes vestimentaires actuelles.

 

Laquelle?

La blousomania, la liquette-addiction, la cul-nu attitude même, lorsqu’il s’agit de porter la liquette/tunique sans rien dessous, à part un petit fond de robe vite fait, bien fait.

 

Evidemment, je ne réserve ce sort qu’aux modèles les plus longs,  je n’ai pas non plus perdu tout sens commun.

 

 

La liquette, pour être portée seule, doit couvrir minimum la moitié de la cuisse, je ne prétends pas rivaliser avec les suédoises si férues de tee shirts portés seuls sur un collant opaque.

 

No way Kevin, n’est pas Lisa qui veut!

 

Pourquoi une liquettophilie si développée en ce moment?

 

Peut-être parce que c‘est la pièce de saison suffisamment basique pour être mise à presque toutes les sauces, portée bras nus s’il fait chaud et réchauffée par une petite maille légère ou un petit cuir dès qu’il fait un peu plus frisquet…

 

Elle me change un peu de mes éternels tee-shirts V-necks chéris et multi, multi portés ces derniers mois (années?). 

 

J’aime l’associer avec un débardeur dessous, je trouve que la superposition lui réussit plutôt bien et la réhausse juste ce qu’il faut, surtout lorsqu’elle est blanche ou beige et qu’on la porte avec un débardeur de couleur.

 

 

 

Enfin, elle s’acoquine parfaitement avec mon nouvel amoureux en cuir marron (que vous découvrirez bientôt), que demander de plus?

 

Des photos des dites pièces portées, c’est bien cela?

 

Que vous êtes exigent(e)s mes lectrices (et lecteurs) chéris, je le sais que tout ceci n’est parlant qu’ avec de la photo in situ.

 

Promis, je vous prévois une petite séance photos « blousy » ce week-end. 

 

Photo 1: (de gauche à droite)

Blouse Les Chemins Blancs sur un débardeur Sandro, colliers Isabel Marant et H&M

Blouse Circus & Co sur un débardeur Sandro, collier Isabel Marant

Liquette Circus & co sur un débardeur long en coton organique Trend H&M, longue chaîne dorée H&M 

 

- En mode tournage: ça, c’est fait!

 

Deux jours entiers, en pleine semaine, sans même donner de nouvelles ni pondre un petit billet mode ici?

Non, mais ça dépasse l’entendement! 

 

Vous vous doutez que j’ai une excuse en béton et celles et ceux qui LISENT mes billets savaient que j’avais annoncé un tournage imminent du nouveau numéro de « En mode Punky b ».

 

Deux jours de tournage et d’interviews avec mes coups de coeur du moment: des créatrices, une journaliste et une blogueuse que vous adorez toutes et que vous aimerez encore plus après l’avoir vue  se débrouiller comme une petite chef lors du défi que je lui avais lancé!

 

Deux jours de grands moments de stress entrecoupés de bonnes rigolades, de questions rajoutées in extremis parce qu’on n’a pas envie d’arrêter une interview qui ressemble plus à une conversation entre copines hilares, bref, deux jours intenses mais bons, oui bons!

 

J’ai hâte que vous puissiez voir ça en images, l’émission devrait être en ligne en juin mais d’ici là, voici quelques clichés pris lors du tournage pour vous donner un petit avant-goût…

 

 

 

 

 

Evidemment, j’ai réussi à trouver un peu de temps pour aller là où je voulais absolument me rendre (shopping, shopping!) et la pêche fut plutôt bonne… 

 

La suite au prochain numéro…