- Verte d’envie

03315ed03cf57d23c9a9d007a462dd76.png

Je pensais que ça allait mieux. Je pensais que j’allais mieux.
Je croyais naïvement qu’après mon orgie de sac d’il y a à peine quelques jours, j’étais à l’abri pendant au moins un petit moment…
A l’abri de quoi? de l’obsession.
Quelle obsession? Encore un sac.
Oui je sais.
Mais l y a plusieurs raisons (excuses?) à cela.
Je suis en vacances dans une minuscule station balnéaire, loin de mes temples fashion habituels. Un vrai fashion no man’s land comme dirait ma Bali…
Boutiquement parlant, c’est un vrai désert ici ! A moins d’être surfeuse comme Cameron ou « no style » comme Britney, pas la moindre gourmandise fashionnement acceptable à se mettre sous la dent dans un rayon de plusieurs dizaines de kilomètres.
Je suis donc en pleine orgie de magazines papiers, qui sont mes seules nourritures modeuses quotidiennes et bien évidemment je suis tombée sur LE sac en couverture de Jalouse.
Oui, ce sac vert gazon, Kipling…
KIPLING ???? Ben oui, je sais, ça m’a fait tout bizarre à moi aussi.
J’ai commencé à me dire : « pas mal ce sac.. mais Kipling quand même… »
Pour moi Kipling= sac banane… Forcément j’adhère moyennement !
Et puis je me rends compte que je n’arrête pas de regarder la cover de Jalouse, de détailler les éléments du sac que je parviens à apercevoir sur la pub présente dans les premières pages…
Pourquoi me plaît-il tant ?
Parcequ’il a un look vintage décontracté?
Parcequ’il est vert?
Parce que l’imagine bourré à craquer pendu à mon bras déjà frétillant d’aise à l’idée de cohabiter avec ce petit bijou?
Je ne sais pas.
Ce qui est sûr c’est que je crève d’envie de le voir en vrai, ce sacré petit bout de sac.
Si ça se trouve, il ne tiendra pas ses promesses et disparaîtra de mon esprit aussi vite qu’il s’y est installé !
Par contre, ne vous étonnez pas si, un de ces 4 matins, vous voyez une note intitulée : « Kipling, Chanel : Même combat ! J’en veux un pendu à mon bras ! »

PS: Je vous encourage à aller voir la cover de JALOUSE et le visuel pub du sac qui seront autrement plus parlants et séduisants que cette photo en illustration, j’en conviens! :)

- Live from the web café

868da77f02badf17bb29206d9dc579e4.jpg

ET OUI!!! je n’ai pas pu m’en empêcher!

Même en vacances, ça fait à peine 3 jours que je suis partie et déjà vous me manquiez trop!

Bon, je ne pourrai certainement pas poster tous les jours, mais je vais tenter de vous mettre quelques petites choses en ligne quand même!

Si, si… Vous le valez bien!

En direct live du « Café des Amis » de Soulac sur Mer (ça ne s’invente pas!), une petite note sur une tunique sur laquelle, à la base, je n’aurais pas parié un seul kopec!

Vous savez, les magazines en été sont tous accompagnés de cadeaux, du tee shirt à message au gloss pailleté, en passant par le maillot de bain taille unique. 

En général, c’est vraiment pas la fête, ça ne ressemble à rien ou pas grand chose et ça finit en chiffon pour faire les carreaux!

Et puis hier, en allant faire mon plein de magazines pour aller à la plage, je suis tombée sur Marie Claire et sa tunique Antik Batik for free.

J’aime bien l’imprimé mais je me dis, ça doit être mega moche porté cete chose là!

Et là, je la vois…  Une femme brune, d’une quarantaine d’années, qui passe devant la librairie vêtue simplement de la fameuse tunique, sur son maillot de bain, une paire de tropéziennes aux pieds.

L’espace d’un instant, je VEUX avoir 40 ans et être cette bombe aux proportions parfaites, d’une classe et d’un naturel hallucinant, ne portant pourtant que cette tunique gratos, en achetant Marie Claire…

Forcément, je me rue sur le magazine.

J’essaye la tunique en rentrant de la plage: elle est super bien!

Evidemment, le coton est épais comme un papier à cigarette, les finitions sont loin de la haute couture mais pour 3,50€ moi je dis banco!

Voilà comme j’aime la porter: sur un débardeur American Apparel gris chiné, un short en jean Comptoir des cotonniers et mon petit collier en argent et nacre Catherine Tisserant qui ne quitte plus mon cou depuis que je l’ai.

Sur ce, je vous laisse!

La suite, en direct live du café des amis, peut être demain?