- Bienvenue dans la 4ème dimension!

f7e4da5384d56d33c0a8f1db891efc88.png
5debfba695410099a19ae19c62740697.png

C’est lundi, donc jour de passage obligé à ma boîte aux lettres vu que mon ELLE m’y attend.

Tiens! Un colis!!?? Mais je n’ai pourtant rien commandé???

Je regarde l’adresse de l’expéditeur: complètement inconnu au bataillon!! Mais qu’est ce que c’est que cette histoire??

J’ouvre le carton et là, je l’aperçois:

une adorable robe jaune pâle, qui m’a l’air vintage mais dans un état impeccable,  la taille est parfaite, les volants et la coupe me font immédiatement penser à ma robe Vanessa Barrantes. Bref une robe qui correspond à mes goûts d’une manière presque surnaturelle!

De plus en plus surprise, je fouille le carton: rien! Pas un mot n’accompagne cette petite merveille!!

Mon nom et mon adresse sont parfaitement orthographiés, je ne suis pas dans l’annuaire, la personne qui a envoyé le colissimo est véritablement quelqu’un que je ne connais pas, mais QU’EST CE QUE C’EST QUE CETTE HISTOIRE???

Tout ceci me mets dans une espèce de transe délicieusement excitante car je n’ai plus qu’une idée en tête: trouver d’où peut bien venir cette robe, qui me l’a envoyée et pourquoi???

Bien sûr, ça pourrait être une erreur. Une vendeuse ebay par exemple à qui j’aurais acheté un article il y a quelques temps, qui aurait conservé mon adresse et se serait trompé en expédiant un de ses articles… Un peu tiré par les cheveux n’est ce pas? 

Ce qui me titille le plus c’est la pertinence totale de cette robe quand on connaît mes goûts: elle a tout pour me plaire!

- le jaune,

- le vintage,

- la coupe tellement proche de ma robe Barrantes adorée,

TOUT Y EST!

Et là, oui là, je me dis que je ne connais qu’une seule personne capable de me faire un coup pareil.

Quelqu’un qui me connaît sur le bout des ongles, qui est capable de savoir presque mieux que moi quel est mon style et ce qui pourrait me plaire, quelqu’un prêt à tout pour me faire plaisir et surtout me faire une surprise de taille en brouillant totalement les pistes et me faisant me creuser les méninges pour comprendre d’où cette somptuosité pourrait venir…

Quelqu’un enfin pour qui Ebay n’a aucun secret, capable de dénicher des merveilles aux 4 coins du globe tel un fin limier de la fashion à qui personne n’a quoi que ce soit à apprendre, même si cette petite maligne n’a que 23 ans au compteur…

HE OUI ROSALIE!!! Je t’ai démasquée ma belle! Ca ne pouvait décidément être que toi!! Et je SAIS que tu te doutais que j’allais en parler ici, sur mon fashion diary, parceque c’était un sujet de billet tout trouvé: de la mode, du suspens, des doutes, des joies!!

Tout ce que j’aime en l’occurence!

Alors ma choupinette je te fais d’ENORMES BISOUS, tu ne pouvais pas me faire plus plaisir, la robe me va comme un gant (promis des photos de la splendeur portée dès que possible) merci un milliard de fois, t’es vraiment trop trop un amour de copine!

Franchement, je ferais quoi, moi, sans mes amours d’amies connues grâce à mon blog? 

 

 

- Hautes les tailles!

0f202ebdee40de648eff520758615247.jpg

Tout d’abord je voulais vous remercier mille fois pour les dizaines et les dizaines d’emails que j’ai réceptionnés à l’occasion de la vente privée de destockage organisée avec mon amie.

Plus de 140 demandes en tout, c’est énorme et ça fait vraiment plaisir.

Merci à vous toutes, à celles qui ont pu commander ce qu’elles souhaitaient, mais également aux autres, moins chanceuses cette fois.

J’ai terminé hier de répondre à tout le monde je crois, j’espère n’avoir oublié personne!

Sinon, juste une petite photo de l’une de mes acquisitions lors de cette fameuse vente:

mon bermuda Viktor&Rolf, taille haute, j’en suis dingue… 

Je n’avais pas proposé le bermuda à la vente car je ne connaissais pas le stock restant pour ce modèle.

Mais si il intéresse l’une ou l’autre d’entre-vous, je peux me renseigner auprès de mon amie.

Juste pour info, je l’ai eu à 25 euros au lieu de 320… On se pose beaucoup moins de questions avant de passer à la caisse bizarrement!

EDIT: Les filles, comme j’ai déjà reçu plusieurs emails et com’ indiquant que le bermuda vous plairait, j’ai envoyé un message à mon amie pour lui demander si il reste du stock sur ce modèle. Je vous tiens informées! :)

- Il est l’or!

bd9b7416a77d8fb8705f26519f0b2b86.jpg

J’ai longuement hésité avant de me décider pour une petite paire de tropéziennes.

Plusieurs coloris me plaisaient mais, une fois n’est pas coutume, j’avais décrété que je ne prendrais qu’une seule paire, malgré leur prix ridiculement bas. Bel effort!

Après moultes hésitations, j’ai jeté mon dévolu sur la paire dorée. 

Pourtant, le doré et moi, ça n’a jamais été le grand amour.

Je lui ai toujours largement préféré l’argent, moins show off, plus discret, plus assumable.

Et puis le mordoré a tenu le haut du pavé il y a quelques saisons. C’était plus bling bling que l’argenté, certes, mais il a réussi à m’apprivoiser sans trop de mal finalement. A coups de sacs, ceintures, ballerines et autres escarpins. Jamais portés en total look, of course. 

Finalement le doré, j’ai commencé à m’y mettre. Par touches minuscules au départ (my beloved earrings), puis quelques sautoirs, une petite bague Corpus Christi, rien de bien ostentatoire de toute façon.

J’étais prête pour passer la vitesse supérieure: la paire de chaussures. 

La simplicité de la tropézienne me paraissait adéquate pour supporter la touche de doré sans que je ne me transforme forcément en pupute cat doll (MH et Marie si vous me lisez! ;)

Il manquait néanmoins quelque chose pour aseptiser tout cela. 

La solution? Troquer mon vernis rouge pompier contre un Chanel Black satin qui somnolait depuis quelques longues semaines dans mon tiroir.

Le noir adoucit le clinquant de l’or. C’est finalement pas si difficile que ça à adopter, le doré! Il suffit de savoir le doser car, point trop n’en faut.

Sauf si, bien sûr, le doré apparaît sous cette forme! :)