- Moi, une fixation sur le jaune?

medium_DSC00388.JPG
medium_DSC00383.2.JPG
medium_DSC00384.JPG

J’ai pu faire un petit break tout à l’heure pour passer chez un ami de longue date, j’ai nommé l’ami espagnol.

J’ai donc erré parmis les portants, touché les matières, examiné les coupes, analysé les tendances qui se dégagent des rayons. J’ai fait un tour dans la boutique en gros…

Et j’avais bien évidemment une idée en tête: tenter le jaune. Pour essayer. Pour voir si j’avais raison de flasher « sur le papier » pour cette couleur ô combien châtoyante et pas si facile à porter et à assumer finalement.

J’ai donc trouvé un top jaune, pas si mal que ça. J’ai ensuite décidé de l’associer à une grosse ceinture tressée blanche taille haute et à une paire de chaussures blanches et bleues marines, compensées. Le tout avec mon slim brut de mon autre ami, européen du nord cette fois.

Le résultat fonctionne je trouve. Il me permet en tous cas de pouvoir affirmer que le jaune:

– c’est tout à fait possible par touches

– ça s’associe parfaitement avec le blanc et le bleu marine. Aucune faute de goût possible avec ces 3 couleurs associées. Et ça, c’est plutôt une bonne nouvelle.

Le bleu marine est plus doux que le noir et donne un effet plus chic et moins « clinquant cheap ».

Le blanc ajoute de la fraîcheur et calme le côté trop peps et voyant du jaune. 

Je précise juste que je n’ai pas acheté ces articles (sauf le slim qui est à moi) ce sont juste des essayages pour vous montrer des looks qui selon moi fonctionnent. 

- Le taupe c’est top!

medium_belair.jpg
medium_sandrotaupe.jpg

Les couleurs neutres, ça passe toujours bien. Et le taupe, j’ai toujours adoré. Ca va aux brunes, aux blondes, aux rouquines! C’est bien simple, c’est comme le noir. En moins foncé.

J’ai envie de robes. Courtes mais pas trop. Baby doll mais pas nunuches.

Ces 2 specimen me paraissaient plus que parfaits.

Bel Air et Sandro pour ne pas les nommer.

Sur Monshowroom vous pourrez les trouver.

Si comme moi, point de boutique des dites marques, près de chez vous, n’avez.

Navet mon billet?

EDIT: merci Marie pour ta correction, je suis sur tellement de sites en même temps que je m’y perds… 

- Dis, pourquoi tu t’appelles Punky b?

medium_cover_I2006.jpg

L’heure est grave. C’est l’heure du coming-out. L’heure où je révèle le pourquoi de mon surnom.

Bon, c’est pas pour faire mon intéressante hein, loin de là, c’est juste pour répondre à pas mal de mes lectrices qui m’ont déjà posée la question. Et puis en fait c’est un peu la honte pour tout vous dire. Si, si. Ca remonte à pas mal de temps. Mais ça dure. Et j’ai du mal à abandonner complètement le truc…

Ok, c’est bon, je lâche le morceau.

Punky b, c’est bien sûr un clin d’oeil à Punky Brewster. Oui, vous vous souvenez peut être de Punky, la petite mignonette à couettes dont j’adorais la série quand j’étais petite? Allez, il y a bien quelques filles de mon âge qui s’en souviennent voyons… Ne me fâchez pas.

Et bien Punky et moi, on a un point commun. Les couettes. J’adooooooore les couettes. J’y peux rien c’est plus fort que moi. Régulièrement, je retombe dans cette habitude hautement régressive j’en conviens, de me faire des couettes.

Oui, comme en témoigne la photo ci dessus. Oui, cette cruche à couettes qui boit un énooooorme verre de lait, c’est bibi.

Je sais, c’est la cover d’un magazine allemand. On est loin de la consécration mais c’est quand même rigolo non? Pathétique? Ok…

En tout cas, Punky b, c’est pour ça. C’est pour les couettes.

Je sais, à 30 ans il faut que j’arrête. Le problème, c’est que je trouve ça chouette moi, les couettes. 

 

photographe bebe comment bien s'habiller personal shopper paris