- Interrogation hautement existencielle

f1b464a5ba7e9d6cab8333cf358ccf51.jpg
16819aa5cdce346bd870fd812599afda.png

Je ne sais pas quoi faire. Du tout.

J’hésite. Grandement.

Je suis en plein « coup de balai dans mon dressing dû à une pulvérisation de CB en règle ces derniers temps et nécessité urgentissime de renflouer les caisses de l’état ».

Jusque là, vous étiez un peu au courant.

Par contre, j’ai ces petites choses dans mon « shoesing » (parfaitement j’invente un mot) elles sont neuves, je ne les ai pas encore portées, et je ne sais absolument pas si je dois les garder ou les jeter en pâture aux ebayeuses.

Elles me plaisent, c’est clair, elles ne ressemblent pas spécialement à une autre paire que j’aurais déjà.

Par contre, ça fait plusieurs mois que je les ai achetées et elles sont reléguées dans la pénombre du shoesing depuis.

Je fais quoi?

Je garde et adviennent que pourront ces petites choses à petons? 

Je vends, tout en sachant que je risque de ne même pas récupérer ma mise de départ alors qu’elles sont neuves? 

 

- Qu’elle est verte ma prairie

3038c52250fb889878ad36b19f2fb444.png
8679c776cc64a4e6cc51ca04d9994314.png
e1b2fffa9575b088bb541030ff104ae0.png

Je ne sais pas, dites-moi par exemple que:

– Les prairies de Paris, c’est über craignos comme marque

– Le vert c’est super pas beau et que ça va super pas aux brunes

– Que le plastron, c’est pour les nonnes, quand on est supra sexy-pouffe comme moi, on met des micro jupes de chez Jenyfer et des bas résilles 

– Que le lavage à la main, ça abîme mon vernis MAC et que de toute façon, ma condition ne permet pas que je m’abaisse à laver quoi que ce soit de mes blanches mimines

– Que les micro-volants en bas de la robe c’est trop cucu la praline, neuneu, on n’est pas chez mémé ici, merci bien!

Bon, vous m’aidez là? Parceque je lutte sévère pour ne pas me claquer ma 703ème robe de l’année. 

 

- Dans une vie antérieure, j’étais…

4d97be76c03ba9c1a047278142cf3da8.jpg
e95c35247aed9c94afb98eea9e23e2eb.png

SUEDOISE!!!

J’ai beau retourner le problème dans tous les sens, ça ne peut être que ça…

Sinon comment expliqueriez-vous mon addiction à Hastings & Michou (ils paraît qu’ils en sont, c’est ce qu’on murmure dans le milieu), les 2 génies suédois qui réussissent à chaque fois à me plonger toujours plus profondément dans un tourbillon d’achats qui causeront ma perte.. Oui, ma perte…

Avais-je besoin de chaussures?

N’avais-je pas déjà atomisé mon budget pédestre avec mes Barbara Bui?

N’avais-je pas déjà atomisé mon budget tout court avec l’achat de ma robe Chloé et de sa petite soeur pauvre des dits génies suédois?

Ok, je n’avais pas vraiment de compensées de ce style.

Ok, je peux difficilement porter mes Barbara Bui tous les jours, ce serait over too much.

J’habite en province je vous le rappelle… Les gens me regardent déjà comme si je venais de Vulcain dès que je dégaine mon jean large, alors mes sandales de hardeuse… 😉 

Le coup de grâce m’a été porté lorsque j’ai découvert qu’elles ne coûtaient que 49,90€, qu’elles étaient en (vrai) cuir fauve et le cuir fauve, ça réveille en moi mon côté sauvage.

Et c’est important de cultiver son côté sauvage les filles… Même s’il se résume souvent au seul nom de la couleur de vos chaussures.

Je divague? Peut être bien oui… Mais vous me poussez dans mes retranchements.

photographe bebe comment bien s'habiller personal shopper paris