- SoSweat…


medium_Image_16.png

Je vous avais promis, il y a bien longtemps déjà, une photo de mon adorable sweat made by La Fée, c’est chose faite!

Je suis dingue de ce sweat, il est tout ce que j’aime:

– manches ballons (on ne se refait pas, surtout pas moi…)

– mélange de matières: tissus typique de sweat shirt en coton épais et doux associé à du satin à l’intérieur du col et sur les manches en ton sur ton,

– le gros ruban noir qui « décasualise » le tout…

Mélange absolument réussi car j’ai eu une foulitude de compliments ce soir là… comme à chaque fois que je le porte.

La fée… un nom qui décidément ne s’invente pas… 🙂 

- COS (suite et fin): les sacs

medium_Image_5.3.png
medium_Image_6.4.png
medium_Image_8.4.png

Comme je sens qu’il va y en avoir plus d’une qui va me demander mon feedback sur les sacs chez COS, je vais tout de suite vous en faire part. 

Contrairement à ce que l’une d’entre-vous m’avait dit, je n’ai absolument pas été déçue par les sacs et en particulier par leur qualité.

Ils sont vraiment très beaux, le cuir de bonne qualité et les finitions tout à fait correctes.

Effectivement, ils sont assez chers (entre 125 et 250€) mais ils sont vraiment de bonne facture.

Onéreux pour un sac sans marque connue?

En ce qui me concerne, je préfère largement investir dans un sac qui me plaît vraiment et dont la qualité et le look correspondent en tout point à mes goûts, plutôt que de mettre la même somme voire le double pour un sac vu et revu au bras de toutes les filles du coin. 

Je suis loin d’être obsédée par l’envie de posséder uniquement des modèles de grandes marques, je trouve ça extrêmement snob et moyennement justifié même si comme chacune d’entre-nous je rêve quelques fois de certaines pièces devenues cultes.

Ces sacs me parlent, tout simplement. Le premier modèle qui illustre ce billet existe en jaune, il est juste à tomber.

Je n’ai pas craqué cette fois mais je ne garantis pas une telle retenue à ma prochaine visite.

Penser à autre chose qu’à retourner là bas. Penser à autre chose qu’à retourner là bas. Penser à autre chose qu’à retourner là bas. Penser à autre chose qu’à retourner là bas. Penser à autre chose qu’à retourner là bas…

Obsédée moi? Parfaitement! 

- COS: ils ont décidément tout compris ces suédois

medium_Image_7.3.png

Vous l’attendiez depuis 2 jours, voici mon compte-rendu sur ma visite bruxelloise de samedi.

Tout d’abord, petite précision: il a fait un temps absolument affligeant. Gris, froid. A peine quelques rayons de soleil ont difficilement réussi à percer les nuages en fin d’après midi. Donc déjà, j’étais légèrement à la ramasse vestimentairement parlant.

Comme prévu, j’avais enfilé un slim brut, une blouse écrue à plastron sous laquelle j’ai eue la géniale idée de glisser un débardeur blanc (qui m’a réchauffée et aidée dans mes essayages) une paire de ballerines légèrement dorées (sans bas donc pieds glacés presque toute la journée) et une petite veste en cuir noir qui m’a elle aussi sauvée du pire car fermée, elle tenait à peu près chaud.

Arrivée à Bruxelles en fin de matinée. Premier arrêt obligatoire: COS. De toute façon je n’ai que ça en tête.

Je trouve immédiatement la boutique.

J’entre. Je SAIS que ça va me plaire.

En plus je me rends compte immédiatement qu’il y a également un rayon homme et que donc l’amoureux aura de quoi s’occuper au moins un petit moment. Ouf!

Mon ressenti: ils ont tout juste (ou presque) chez COS.

La boutique est très belle, très sobre, bien agencée. Les vêtements sont rangés par 2 couleurs à chaque nouvelle section. Des couleurs évidentes, les couleurs du moment, déclinées sur plusieurs vêtements différents. 

– Il y a du blanc, du noir, du marine, du taupe, du gris, du moutarde, du bleu klein, de l’orange.  

– Il y a des robes, des jupes, des pantalons, shorts, pulls, tuniques, blouses, tee-shirts, débardeurs, paletots, vestes, manteaux.

– Il y a des sacs, ceintures, sous-vêtements, bijoux et même quelques cosmétiques. il y a même de la musique. On frôle le concept store monomarque. Non, on ne le frôle pas, on est en plein dedans. 

Tous les basiques y sont. Basiques peut être, mais avec le petit élément qui fait qu’ils ne sont pas chiants. Qu’ils sont juste évidents dans notre garde-robe.

Cette boutique, c’est un peu le dressing idéal de toute amoureuse de la mode, dressing idéal et basique.

A partir de ces pièces, on peut mixer à l’infini un nombre incalculable de silhouettes. Chics, sobres ou beaucoup plus pointues en fonction des associations.

C’est cela qui est génial chez COS: chacune peut s’y retrouver! De la modasse ultra exigente à la fille toute simple qui aime avoir le vêtement juste. Joli coup de maître!

Comme vous pouvez aisément le constater en me lisant, j’ai adoré ce magasin. J’y ai passé 2 heures. J’ai regardé chaque vêtement, j’ai fait plusieurs tours dans chaque rayon, fait 3 passages en cabines d’essayages. 

Le bilan est mince car je ne voulais pas faire une boulimie d’achat ce jour là.

J’avais repéré quelques pièces qui n’étaient plus en rayon à ma taille. Plutôt que de faire des achats « palliatifs », j’ai préféré attendre le réassort pour y retourner très bientôt.

Après tout, Bruxelles n’est pas si loin de chez moi, c’est plutôt une chance!

Mes petits craquages:

medium_DSC00840.JPG

 

medium_DSC00838.JPG

– Un pull tunique marine, manches courtes, petites poches plaquées. Il est parfait avec mon slim et encore plus joli avec mon pantalon large brut.

medium_DSC00844.JPG

 

medium_DSC00845.JPG

– Un tee shirt tout simple marine finement rayé de blanc. Je suis fan depuis toujours des marinières. Ce tee-shirt est déjà un de mes basique incontournable.

– Une ceinture en cuir vernis bleu klein. Un vrai coup de coeur déjà sur leur site, en vrai elle est juste canon! 

– Un soutien-gorge triangle en coton blanc basique. Tout bête mais absolument parfait sous mes tee shirts blancs cols V Gap et autres blouses à plastron ou non.

– Un petit bracelet sobrissime avec sa pierre de jade. Les bijoux comme je les préfère: 3 fois rien, à peine visibles, délicats, sans fioriture.

Mes regrets:

– la veste en cuir manches 3/4: Vous pensez bien que les petites belges n’ont pas attendu ma venue pour se jeter sur cette sublime pièce maîtresse de la collection. il ne restait qu’un 42 et un 44. Je vous confirme: elle est juste parfaite et figure en N°1 sur ma wish list pour la prochaine fois.

– la jupe tulipe: immense en 36, un poil trop serrée en 34. Avec le recul j’aurais quand même dû la prendre en 36. Son côté un peu loose n’était pas si gênant. A voir pour une prochaine fois.

– La robe blanche de mes rêves (qui illustre ce billet): l’incarnation de la sobriété chic. Souci: il y a des poches et on les voit à travers le tissus. 34 un poil petit (poches trop visibles) et 38 immense. 36 à essayer d’urgence la prochaine fois. 

Voilà. Enorme coup de coeur pour cette nouvelle enseigne. Pour celles qui peuvent s’y rendre: n’hésitez vraiment pas. Je pense qu’elle a un avenir à succès tout tracé devant elle.

Punky b a un nouvel ami suédois. Décidément, l’Europe du nord a vraiment du bon…

photographe bebe comment bien s'habiller personal shopper paris