- Quelques craquages plus que raisonnables…

medium_DSC00467.JPG

Je suis en deuil.

Oui, depuis hier quand la nouvelle est tombée, sans appel.

Ma mine d’or, un des magasins dans lequel j’ai fait le plus de trouvailles fabuleuses pour à peine quelques euros (Karine Arabian, Vanessa Bruno, Tsumori Chisato, Repetto, Michel Vivien, Antik Batik, APC… j’en passe…) ferme dans 3 semaines.

J’ai failli pleurer. Si. C’est la fin d’une ère. L’ère du griffé pas cher…

Apprenant cela, j’ai attrapé ma soeurette, piqué la Micra à maman (on dirait une ado qui parle, bref!) et foncé vers mon temple déchu…

Bilan plus que raisonnable mais ô combien sympatique.

– Une paire de Zizi noires Repetto.

– Une chemise blanche parfaite Bali Barret.

Le tout pour… 38€. Si.

D’où ma tristesse sans appel quant à la fermeture de mon lieu de pélérinage hebdomadaire…

Sinon cet après midi: shopping/thé/blabla avec 2 blogueuses qui valent leur pesant de cacahuètes: j’ai nommées La Quiche, de passage, sans sabot, par la Lorraine et Minisushi.

J’ai été, comme à mon habitude, extrêmement raisonnable. Je n’ai pas eu de fashion coup de coeur, j’ai donc préféré investir dans du cheap et mimi:

medium_DSC00433.JPG

– des petites boucles d’oreilles dorées tête de mort ravissantes (oui la tête de mort c’est fini blabla, moi j’ai toujours aimé je continue à en porter, that’s it)

medium_DSC00440.JPG

 

– un serre-tête à pois en satin gris et un tee shirt col V blanc, ‘achement bien coupé, qui rejoint mon panthéon des tee shirts qui me font aimer les col V.

Oui c’est tout.

Les 3 thés Mariage Frère (Pleine Lune, Thé de Pâques et Vert Provence, un tout nouveau) et le vernis rouge, c’est de l’achat de survie. Même pas ça compte!

- Parceque c’est simple, la mode, parfois…

medium_facehunter1.4.jpg
medium_facehunterfavourite.jpg

J’aime la simplicité. Le basique qui apparaît comme exceptionnel grâce à une certaine façon de le porter.

J’aime les rayures. J’aime les jeans foncés. J’aime les tailles hautes.

Le Face Hunter a capturé le look de ces 2 filles qui représentent parfaitement ce que je viens d’exprimer. 

J’adore. Rien de moins.

 

Photos: The Face Hunter.

- La partie émergée de l’iceberg

medium_DSC00403.JPG

Euh oui. Je sais. Je cherchais un sac tout à l’heure et j’ai dû me rendre à l’évidence. Trop de sacs tuent le sac.

C’est grave docteur?

Dans cette malle, sous les sacs il y a… des sacs.

Je sais. Pathétique. Irrécupérable.

 

photographe bebe comment bien s'habiller personal shopper paris