- En mode cocon

En ces temps de confinement où mon bureau est plus que jamais situé dans ma chambre (mon lit, oui), j’ai encore plus envie de me mettre en mode cocon.

De rester à l’abri, dans un environnement rassurant.

Je cherche le réconfort dans tout ce que j’aime, qui me rassure, qui me calme.

Dans la nourriture, comme tout le monde (je suppose?) en cuisinant des bonnes choses quand je me sens de le faire.

Ça n’est pas le cas systématiquement, loin de là. J’essaye de ne pas me mettre trop de pression, je suis déjà bien assez angoissée comme ça.

Il y a donc des jours avec et des jours sans.

A midi, par exemple, j’ai mangé du tofu fumé avec de la salade batavia et de la sauce Caesar. Yep. Sublime…

J’essaye aussi de vous tourner des vidéos qui, même si j’ai du mal à me lancer, me font un bien fou quand j’arrive à m’y mettre.

Elle me donnent l’impression de faire un peu de bien au moral de celles à qui ça plait. Et ça, ça n’a pas de prix.

Pour les looks, franchement j’ai beaucoup de mal à vous proposer quelque chose.

Mes tenues partagées ici ont toujours été le reflet de la réalité, de ma réalité, je n’ai jamais vraiment donné dans le « déguisement ».

Je ne dis pas cela dans un sens péjoratif du tout! Rien ne me plaît plus qu’un vrai look travaillé et pointu, bien sûr!

Mais quand je me montre à vous, ici, c’est avant tout dans des tenues que je porte pour de vrai, à peu de choses près. Parfois je mets un peu plus le paquet sur les détails, et encore.

Ce sont de vrais looks, pour la vraie vie, la mienne en tout cas.

En ce moment, mes looks sont à l’image de la situation actuelle, de mon moral en dents de scie et de l’endroit où je me trouve H24.

Mes looks sont donc constitués à 50% de pyjamas, à 40% de tenue de sport (leggings et autre hoodie) et à 10% quand tout va bien de jeans et sweat-shirts.

Est-ce que ça a un quelconque intérêt stylistique?

Non.

Est-ce que ça peut changer dans les jours à venir?

Peut-être. On n’est à l’abri de rien, c’est le cas de le dire.

Si je décide de m’habiller pour de vrai, quelle qu’en soit la raison (il y a fort à parier que ça sera juste une histoire de moral, je ne déconfinerai pas de sitôt) je vous montrerai ça ici, c’est promis.

D’ici là, je continuerai à essayer de travailler un peu différemment, en sachant que la conjoncture est absolument terrible (je ne gagne absolument rien en ce moment, pour info…).

C’est terrifiant, pour tout vous dire.

Pro bono?

En quelque sorte.

En espérant que ce contenu quelque peu décousu soit quand même un poil bénéfique, pour qui que ce soit, d’ailleurs!

Sur ce, je file me plonger dans les pages « linge de maison ».

Mon bureau aurait bien besoin d’un petit make over, ahah!

9 commentaires

  1. Delphine

    Bonjour Géraldine,
    Merci pour ta franchise, ça fait du bien au moral. Mes looks depuis le confinement sont également constitués de tenues comfy (pantalon en laine ou coton, jogging) et tenues de sport. J’enfile un jean pour récupérer le drive. Aucune motivation en restant chez soi. Mais comme toi peut-être que cela changera.
    Etant en libéral, je ne gagne plus rien non plus mais continue de payer un loyer et des charges!!! Ne pas trop y penser pour ne pas trop paniquer.
    Belle journée à toi.

  2. Carole

    Hello Géraldine !
    Merci pour ce billet à cœur ouvert. Je me reconnais dans « le moral en dents de scie » et c’est bon de savoir qu’on est tous dans le même bateau. Chacun fait comme il le sent, en pyjama ou tenue de sport, ou comment il se sent à l’aise. Pour dire comment cette période est exceptionnelle, je me suis lassée personnellement de porter des jeans. Je n’aurai jamais pensé dire ça un jour, mais le constat est la 🙁 Alors exit les slims bleus et bonjour le super large blanc. L’essentiel c’est de se sentir bien pour affronter le reste. Prends bien soin de toi et des tiens !

  3. Sophie LG

    Hello Géraldine,
    Un petit message de soutien,
    tu m’as souvent « détendue » et fait rêver (je m’habille « utile » et je n’ai pas 1 seule palette à… 50 ans ds qq jours), je ne dois pas être la seule,
    Je comprends ton inquiétude « économique » : je suis journaliste à la pige (salariée au papier pour résumer grossièrement), les employeurs en sont toujours à réfléchir si oui ou non nous avons droit au chômage technique alors qu’ils se sont précipités pour le faire pour les salariés en interne… Tout va bien…
    Forza !

  4. Ohhlapetitepeste

    Coucou,
    J’espère personnellement que cette crise nous aidera à reconstruire une nouvelle société, plus juste, plus responsable, plus réfléchie et plus reconnaissante envers les boulots jusque là mal payés et pourtant indispensables. On peut rêver einh… Ce n’est pas tant le confinement qui m’angoisse mais les suites. Alors pour m’apaiser, je jardine : j’adore désherber, faire des semis, voir des trucs que j’ai plantés pousser. Comme si j’avais un peu de contrôle sur ce qui m’entoure, comme si la Nature, quoiqu’il arrive, résiste et continue son cycle éternel. Je t’envoie plein de bonnes ondes !

  5. Betty

    Bonjour Géraldine,
    Je t’envoie aussi mes bonnes ondes (si j’en ai) mais la situation est tellement bizarre en ce moment.
    C’est difficile à vivre
    take care

  6. Noëlle

    Bonjour Géraldine,

    Un petit mot en forme de « Courage, ça va aller ! » en cette période pas simple.

    La réalité économique peut difficilement être mise de côté mais j’essaie de voir le positif de la situation, depuis notre appartement parisien sans balcon ! Cuisiner plus et mieux, gagner en lâcher-prise pour le travail, prendre le temps de regarder (vraiment) mes balconnières, jouer 3 fois plus avec le chat (littéralement enchanté d’avoir deux copains de jeu au quotidien), ranger, apprécier comme jamais la chaleur du soleil sur le visage, faire la méditation quotidienne de Lili Barbéry sur Instagram… Ce dernier point, notamment, m’aide pas mal à respirer, dans tous les sens du terme !

    Pour ce week-end de Pâques (que jaurais dû passer en Lorraine avec mes grands-parents, snif), je te souhaite de la douceur et une bonne humeur digne de ton plus beau sweat-shirt ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *